Je ne sais plus qui a dit :La chrétienté est devenue dangereuse lorsqu’elle s’est éloignée de ses textes fondateurs.
L’islam ne devient dangereux que lorsque il se rapproche de ses textes fondateurs.

Que penseriez-vous de moi, si je vous disais que pour être disciple de Jésus il nous fallait haïr sa famille ou que pour justifier le mépris de notre prochain je vous citais Jésus disant qu’il n’était pas venu apporter la paix mais l’épée. Vous crieriez au scandale, peut-être même que vous me rayerez de votre liste d’amis et vous auriez raison car, comme se plait à dire un de mes amis : « Un texte sorti de son contexte est un prétexte… ».

Comme Jésus ne désire pas une adhésion "passive" où il suffit d'apprendre une recette toute préparée, bien détaillée, il veut provoquer notre réflexion, notre désir de le découvrir, d’où l’importance d’être honnête dans le témoignage des Ecritures. L'attachement à Dieu n'est pas pour Lui une question de savoir, mais doit venir du coeur.

Ce vendredi, une semaine après les tragiques événements, les imans de France avaient reçu des consignes : présenter un islam politiquement correct.

Le thème abordé était : « Qui sauve une seule vie, sauve le monde entier » et tout le monde applaudit des deux mains, sans chercher à comprendre.

Un texte sorti de son contexte… il n’y a ici pas de plus bel exemple !

Lisons la sourate 5 d’où est extrait cette phrase si rassurante : « C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël, que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre »

Ce commandement de ne pas tuer d’innocent a été prescrit aux ENFANTS D’ISRAEL ! Quel est donc le commandement pour les musulmans ?

Continuons à lire le coran (Sourate 5 ; 33) : « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »

Ce commandement prescrit aux MUSULMANS comment ils doivent agir, si quelqu’un commet des méfaits.

Si les non musulmans commettent des délits en terre d’islam, les musulmans ont le droit de les tuer, de les crucifier ou pour des délits mineurs, de leur amputer un bras, une jambe, ou de les exiler.

Jamais nous entendons un imam citer le coran 5 ; 33. Les apologistes de l’islam se réfèrent au verset 32, dûment tronqué et prescrit aux seuls Enfants d’Israël, afin de prouver que l’islam est bien la R.A.T.P. (Religion  d’Amour de Tolérance, et de Paix.)

Nous sommes bien loin du : « Vous avez appris que vous devez aimer vos amis et haïr vos ennemis, mais moi je vous dis, aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent.»

Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de me croire.